Boutique Citroën Racing

La boutique Citroen Racing

Bienvenue chez nous !

  MON PANIER

Vous avez : article 0

Expédition : 0,00 €


TOTAL : 0,00 €

Voir le panier

Newsletter

Actualités

Un tour de Corse déjà décisif pour le FIA junior WRC

57e920ad0c646.jpg

Cinquième manche de la saison, le Tour de Corse constitue le prochain défi des équipages du FIA Junior WRC. Simone Tempestini, vainqueur de trois des quatre premières manches, est déjà en position de remporter le titre et sa dotation : un programme de six courses du WRC2 2017 au volant d’une DS 3 R5. Sur son chemin, l’Italien trouvera un fort contingent de pilotes français, décidés à briller pour leur épreuve nationale !


Le Tour de Corse, dans l'histoire du Championnat du Monde des Rallyes, est un monument, ayant figuré au calendrier dès la première édition en 1973. L'épreuve sera un vrai défi physique pour les équipages, qui devront notamment enchaîner 160 kilomètres  de secteurs chronométrés sans assistance le vendredi, et prendre part à une spéciale de 53,78 kilomètres le dimanche. La mécanique sera également mise à rude épreuve, avec la nécessité de gérer les freins et les pneus sur ce terrain montagnard.

 

Simone Tempestini, vainqueur des deux premières manches de la saison (Portugal et Pologne), a ajouté un troisième succès en Allemagne, à l'occasion de la première manche sur asphalte. Lors de cette cinquième étape du FIA Junior WRC le pilote italien peut s'assurer du titre avant la finale disputée au Pays-de-Galles. Pour cela, il lui "suffit" de terminer premier ou deuxième, quel que soit le résultat de ses poursuivants. "J'ai pris part au Tour de Corse l'an dernier et j'ai apprécié, c'est même un de mes rallyes préférés", confie Tempestini avant d'aborder cette épreuve. "Je ne ressens pas trop la pression et je suis très motivé à l'idée d'y réaliser une bonne performance. L'objectif, c'est la victoire."

 

Ole-Christian Veiby est actuellement le mieux placé pour contester le titre. Vainqueur en Finlande, il s'était idéalement relancé. Mais sa septième place en Allemagne, conséquence d'une double sortie de route, l'a sérieusement handicapé. S'il veut encore croire en ses chances, la victoire en Corse apparaît comme la seule option... à condition que Tempestini ne termine pas sur ses talons !

 

Mathématiquement, Terry Folb et Vincent Dubert sont aussi en lice pour le titre. De manière plus réaliste, ils voudront surtout briller à domicile. L'an dernier, Folb s'était classé deuxième du FIA Junior WRC en Corse. Sa progression, confirmée en Allemagne par une belle collection de temps scratches, peut lui permettre de viser la victoire. Vincent Dubert, qui se montre pourtant plus à l'aise sur la terre, cherchera à monter sur le podium pour la première fois de la saison. Ce sera également l'ambition de Romain Martel, qui avait pris part au Tour de Corse l'an passé, mais au volant d'une quatre roues motrices.

 

Cette cinquième manche sera marquée par l'arrivée d'étoiles montantes du rallye français. Portant les couleurs de l'Equipe de France FFSA, Yohan Rossel et Laurent Pellier voudront s'illustrer face aux références de la catégorie. Rossel - ancien Champion de France des Rallyes Junior en DS 3 R1 - et Pellier, son successeur au palmarès, occupent actuellement les deux premières places du Citroën Racing Trophy français, disputé sur des DES 3 R3. Yoan Rossel avait terminé troisième de la manche française du FIA Junior WRC.

 

L'effectif tricolore sera complété par William Wagner, qui avait pris part à l'épreuve insulaire dans la catégorie R2 l'an passé. Il s'agira également de sa seconde participation à une manche du FIA junior WRC  : Le  Vosgien avait pris le volant de la DS 3 R3-MAX lors de la dernière manche 2015, terminant cinquième du Wales Rally GB.

 

Mohamed Al Mutawaa, formé à l'école de la monoplace, pourra profiter de ce second round sur asphalte pour tirer son épingle du jeu. Le pilote Abu Dhabi Racing débutera sa collaboration avec un nouveau copilote : Stuart Loudon. Martin Koci, deux fois deuxième cette année en FIA Junior WRC, pourra faire parler sa pointe de vitesse et son expérience pour sa troisième saison dans la discipline. Il s'agira toutefois de sa première participation au Tour de Corse.

Specials

No specials at this time